3 idées créatives et écoresponsables à réaliser au grand air !

Fait maison
« Les plus beaux moments au jardin sont sans aucun doute à vivre l’été. Pour en profiter pleinement et le plus longtemps possible, j’ai des astuces et conseils que je tiens de ma grand-mère, mais chut… ça reste entre nous ! »
Un article de
Caroline Munoz

Bouturer ses plantes aromatiques

Le mot « bouturage » vient du verbe « bouter », qui signifiait en vieux français « bourgeonner ». Cette pratique consiste à multiplier une plante à partir d’une de ses tiges, que l’on met soit en pleine terre, soit dans un godet, ou encore dans un verre d’eau. Dans les bonnes conditions de température et d’humidité, la bouture va produire des racines. Pourquoi se lancer avec du basilic ? Cet aromate, encore appelé « herbe royale », est l’un des plus chers du commerce. C’est aussi le plus difficile à faire pousser car il a besoin d’une terre riche et d’un peu de soleil. Le bouturer est donc un moyen simple et économique d’avoir du basilic tout l’été pour ensoleiller ses plats.


1. Coupez délicatement avec des ciseaux propres une tige de la plante.
Puis enlevez toutes les feuilles du bas de la tige. 

2. Au niveau de la jointure de la feuille avec la tige, il y a ce qu’on appelle un nœud. C’est à partir de ce dernier que vont se former les futures racines du basilic. C’est donc cette partie de la tige qu’il faut immerger dans l’eau. Vous pouvez mettre plusieurs tiges dans un même verre d’eau. 

3. Le basilic forme des racines rapidement et en abondance. En effet, les premières apparaissent au bout de 10 jours seulement. Veillez à remettre régulièrement de l’eau afin de maintenir le niveau. Après plusieurs semaines, les racines sont longues et nombreuses.

 

4. Il vous suffit ensuite de mettre vos boutures en terre, en pot ou dans le jardin, en humidifiant bien la terre avant de les planter. Votre basilic va grandir, et vous pourrez à nouveau bouturer ses tiges.

Et après ?  

Cette opération peut être répétée autant que nécessaire, pour avoir du basilic frais pendant toute la belle saison sans pour autant débourser un centime ! Vous pouvez aussi vous lancer avec de la menthe, de la coriandre, du persil… pour parfumer vos plats à volonté !

Ma liste de matériel

Un pied de basilic de préférence bio

Une paire de ciseaux désinfectée

Un contenant (verre, pot à confiture…)

Un peu de compost (facultatif)

Un peu d’eau

Un vaporisateur

Optionnel : un pot avec de la terre ou du terreau

Un pied de basilic de préférence bio

Une paire de ciseaux désinfectée

Un contenant (verre, pot à confiture…)

Un peu de compost (facultatif)

Un peu d’eau

Un vaporisateur

Optionnel : un pot avec de la terre ou du terreau

En savoir plus
Crédit photo :
© DR / KAro Cottier
Article paru dans le n°
12
du magazine.

Découvrez d'autres articles sur le sujet

No items found.